[Journées d'étude : " Animalité "]
4, 5, 6, 7 octobre 2007
sous la responsabilité de Gérard Bensussan et Andrea Potestà

 
 
L’objectif du colloque est de proposer une approche transversale du thème de l’animal qui rende possible une confrontation entre les différentes façons de l’aborder, en articulant les points de vue littéraires, philosophiques et scientifiques. Trois axes principaux organiseront la rencontre :

Le savoir de l’animal
[animalité et science]

Que dit l’éthologie à propos de l’animal ? L’animal est défini comme le vivant sans langage, sans raison, incapable de rire, qui ne peut pas faire usage de sa main, qui n’éprouve pas le besoin de se vêtir, qui ne connaît pas la pudeur. Mais ces façons de le saisir sont toutes issues du postulat d’une différence originaire avec l’homme : peut-on penser l’animal en faisant abstraction de l’homme ou du rapport à l’humain ? L’éthologie, est-elle consciente d’user du logos, d’une rationalité proprement humaine, pour définir l’animal ?  Et ainsi ne s’écarte-t-elle pas de ce qui serait propre à l’animal ?

L’écriture de l’animal
[animalité et littérature]

Y a-t-il un emploi philosophico-littéraire de l’animal (qui serait commun à Kafka, Nietzsche et d’autres écrivains) ? « Animalité » désigne communément les pulsions, les déviances, le refoulé d'un état quasi-indomptable : la partie charnelle de l’humain, le geste fou de la survie face à la rationalité. Comment la littérature se rapporte-t-elle à la gestualité animale ? S’agit-il d’une imitation, d’un devenir-animal de celui qui écrit ?

L’éthique de l’animal
[animalité et philosophie]

L’animal est altérité sans réponse, qui ne serait récupérable par aucune phénoménologie et par aucune compréhension morale. Penser l’animalité, tout comme penser l’étrangeté absolue ou la folie, oblige ainsi à toucher la limite de tout anthropocentrisme, voire de tout humanisme, à penser la différence en ne la comblant par aucune saisie totale, mais en la laissant toujours différer de et dans la pensée. Comment la philosophie se tient-elle à cet impossible ?

 


Lieux :
Le colloque se déroulera à l’Auditorium du Musée d’Art Moderne et contemporain de Strasbourg (MAMCS), 1, place Hans Jean Arp et au Musée Zoologique de Strasbourg, 29 boulevard de la Victoire.
 


Programme journées :

JEUDI 4 OCTOBRE 2007 (Lieu : Musée Zoologique de Strasbourg)

20h Lectures animales
Jean-Christophe Bailly, Suzanne Doppelt, Aïcha Liviana Messina

VENDREDI 5 OCTOBRE 2007 (Lieu : MAMCS)

9h Jacob Rogozinski et Gérard Bensussan (Université de Strasbourg II)
Ouverture du colloque
10h Aïcha Liviana Messina (Université de Strasbourg II)
Hospitalité animale. Faim de l’histoire
11h Isabelle Baladine Howald (écrivain)
L’animal inspire
 
14h Jean-Clet Martin (Professeur de philosophie à Altkirch)
L’immonde
15h Héloïse Bailly (Université de Montréal)
« C'est en écrivant qu'on devient écrevisse ». Considérations abhumanistes
16h Evelyne Grossman (Université de Paris VII, Collège international de philosophie)
Il faut écrire comme un rat trace une ligne
17h Jean-Christophe Bailly (écrivain)
La forme animale
 
20h L'âme sans peine (Spectacle danse)
Anne-Catherine Nicoladze et Didier Silhol
qu'est-ce qui nous anime quand on danse (un malin plaisir...?)
qu'est-ce qu'on danse quand on nous anime,
ou plutôt qu'est-ce qui nous passe à travers (un devenir secret...?)
(a)ni bien / (a)ni mal

SAMEDI 6 OCTOBRE 2007 (Lieu : MAMCS)

9h Andrea Potestà (Université de Strasbourg II)
De l’inutile. Formes animales
10h Juan-Manuel Garrido (Université du Chili)
L’animalité de l’être
11h Simone Regazzoni (Université de Gênes)
Du loup. Force et loi
 
14h Bernhard Taureck (Université Carolo-Wilhelmina à Braunschweig)
Pour une fin de la perversion du discours philosophique sur l’animal
15h Orietta Ombrosi (Université de Bologne)
Le miserere des bêtes
16h Boyan Manchev (Nouvelle Université de Bulgarie à Sofia, Collège international de philosophie)
La liberté sauvage. Hypothèses pour une politique animale
17h Danielle Cohen-Levinas (Université Paris IV)
Du sacrifice expiatoire : A propos de 'ah'aré mot' (chap. 16 du Lévitique )
 
20h Les SOURIS & le KAFKA (une « opérette » - lecture musicale)
Liselotte Hamm (chant) et Jean-Marie Hummel (chant, piano, accordéon) Manivelle-association

DIMANCHE 7 OCTOBRE 2007 (Lieu : MAMCS)

9h Mathieu Depenau (Université de Strasbourg II)
Le sens moral animal : l'hypothèse de l'éthique évolutionniste
10h Gaëlle Le Dref (Université de Strasbourg II)
L'homme face à l'évolutionnisme : un animal paradoxal
11h Thomas Droulez (Université de Strasbourg II)
L'homme, la bête et le zombi. La conscience animale, entre disposition instinctive réflexe et conscience de soi réflexive
 
14h Alexis Zimmer (Université de Strasbourg II)
Des rats et des hommes : une fable scientifique
15h Denis Viennet (Université de Vincennes/Saint Denis)
L'animalité en question dans le développement technoscientifique
16h Roger Somé (Université de Strasbourg II)
La zoomorphie africaine est une humanité
17h David Banon (Université de Strasbourg II/Lausanne)
Le statut de l’animal dans le judaïsme

 


- Téléchargez le programme en pdf


-
Ecoutez les enregistrements des journées
 

Subventions : les journées d'étude sont organisées par :
  
   - [Parlement des philosophes]
   - Ville de Strasbourg
   - Conseil Général du Bas-Rhin
   - Conseil Scientifique de l'Université Marc Bloch
   - Equipe d'Accueil de Philosophie (2326)