[Marx le sortant]
Gérard Bensussan


 

Vaut-il encore la peine de lire ou de relire Marx ? Comment considérer une pensée dont la mise en pratique a connu un échec si retentissant qu’il invaliderait de fait la « philosophie » qui la fonde ?
Telle est l’interrogation inaugurale de Gérard Bensussan qui cherche, dans cet essai, à repenser l’entreprise marxienne de sortie hors de la philosophie et à en montrer l’ambition, les écueils et les promesses.
Trois grandes thèses directrices et polémiques conduisent l’argumentation de l’auteur dont le but tend à réfuter un grand nombre d’idées reçues selon
lesquelles, par exemple, il existerait un matérialisme, une politique ou une critique de l’économie politique de Marx. Gérard Bensussan préfère substituer à ces clichés de nouveaux concepts d’interprétation de l’œuvre de Marx.
Plus de vingt ans après le Dictionnaire critique du marxisme qu’il a dirigé avec G. Labica, l’auteur revient sur une pensée en excès qui a continué de l’accompagner dans ses lectures de Schelling, Rosenzweig ou Levinas.

Gérard Bensussan, Marx le sortant, Paris, Hermann, Le Bel Aujourd'hui, 2007.