[Colloque international : "Ethique, politique, philosophie. Emmanuel Levinas dans le siècle à venir"]
14-18 février 2006
sous la responsabilité de Gérard Bensussan, Géraldine Roux
 

ETHIQUE, POLITIQUE, PHILOSOPHIE
EMMANUEL LEVINAS DANS LE SIECLE A VENIR
14-18 février 2006

Ethics - Politics - Philosophy
The Challenge of Emmanuel Levinas to the 21th Century
International Congress,

Freiburg/Strasbourg 14-18 February 2006


Organisation / Organization : Gérard Bensussan (University of Strasburg), Günter Figal (Universty of Freiburg), Hans-Helmuth Gander (University of Freiburg), Francesca Y. Albertini (Hochschule für jüdische Studien, Heidelberg), Jacob Rogozinski (University of Strasburg) Géraldine Roux (University of Strasburg)

(Université de Fribourg, Université de Strasbourg, Parlement des philosophes)



La philosophie d’Emmanuel Levinas a emporté une repensée foncière de l’être, de ses catégories et de son rang. C’est une conception inédite et inouïe de la subjectivité qui en est l’enjeu, en tant qu’elle se structure comme ayant à répondre d’une responsabilité éthique irréductible à ce qu’avaient déterminé les philosophies morales et politiques sous ce vocable. Le colloque voudrait évoquer les « questions » qui viennent après la « réponse » : la nature et le statut de l’éthique selon Levinas, les modalités de son articulation avec la Justice et les requêtes du Tiers, l’exercice même de la philosophie, sa pratique et son écriture, après le dé-dire lévinassien. Il se demandera à quel avenir peut bien être promise une pensée si radicale et si audacieuse, d’un siècle à l’autre.

***

On occasion of Emmanuel Levinas' 100th anniversary (1906-1995), the Albert-Ludwigs-Universität Freiburg intends to honour and to commemorate its famous former scholar. Between 1928 and 1929, Levinas studied philosophy in Freiburg, where he was fascinated and strongly formed by Edmund Husserl's phenomenology and Martin Heidegger's ontology. Later, after moving to France, Levinas did not renounce at a permanent confrontation with the so-called "Freiburger Philosophy" and for this reason we owe to him the first essays ever appeared in France on Edmund Husserl ("The theory of intuition in Edmund Husserl's phenomenology", 1930) and on Martin Heidegger ("Martin Heidegger et l’ontologie", in: "Revue philosophique de France et de l’étranger", May/June 1932, pp. 395-431). In the Fifties, Levinas' gradual dissociation from Heidegger's philosophy (and in particular from his ontological difference) was due to the encountering with the French existentialist thought, whereas Husserl's phenomenology remained a permanent reference point for Levinas' methodology. In his later and most important works written in the Seventies, Levinas postulated a radical change in the meaning of Being: the primacy of ethics on ontology, i.e. "the ethics as first philosophy". Such an inversion of the occidental thinking, whose speculations traditionally begin by investigating the Being, implied a new conception of subjectivity: for Levinas, the subjectivity does not emerge from the self-conscious identity of the epistemological I, but rather from the ›rupture of the Self‹ (rupture du soi) caused by the alterity of the Other. The Self is determined by its responsibility towards the Other up to a radical consequence: in its ontological structure, the Self shows itself as ›hostage of the Other‹.
Hence, starting from Levinas' conception of ethics, we face a wide spectrum of many-sided questions related to the freedom of the Self, to the limitation of its acting as well as to the experience of transcendence by encountering the face of the Other.

[Téléchargement du programme]

 

LUNDI 13 FÉVRIER (FREIBURG)

18h          Ouverture, Wolfgang Jäger (recteur de l’université de Freiburg)


MARDI 14 FÉVRIER (FREIBURG)

11h       Levinas on Symbolism, Marija R. Vabalaite (Vilnius)
 
14h     Le paganisme dans la « philosophie de l’hitlérisme » chez Levinas, Joëlle Hansel (Jerusalem)
 
15h Emmanuel Levinas Concept of Identity : The Existence and Loneliness, Dalia M. Stancienie (Vilnius)
 
16h Politics in the Talmudic Readins, Annette Aaronowicz (Lancaster)
 
17h Extra-territoriality : Outside the Subject, Outside the State, Robert Bernasconi (Memphis)
 
20h Levinas and Phenomenology, Alain David, Günter Figal, Hans-Helmuth Gander


MERCREDI 15 FÉVRIER (FREIBURG)

9h          Levinas’ Thinking on States and on the State of Israel, Ephraim Meir (Bar Ilan University)
 
10h Levinas and the Platonic Humanismn, Irene Kajon (Rome)
 
11h Die Beteudung vom Zionismus im Denken Emmanuel Levinas, Francesca Albertini (Heidelberg)
 
14h Fraternité et Substitution. Joseph et ses frères, David Banon (Strasbourg)
 
15h Levinas on the Creation of Woman, Zeev Warren Harvey (Jerusalem)
 
16h Political Monotheism or Convenant Democracy, Richard Cohen (University of Carolina)
 
17h « Cities of Refuge » and globalisation, a Reading of a Talmudic Reading, Elisabeth Goldwyn (Haïfa)
 
18h Between ethics and intellectualism in three talmudic readings, Shmuel Wygoda (Jerusalem)


MERCREDI 15 FÉVRIER (STRASBOURG, auditorium du Mamcs)

20h          Emmanuel Levinas et la philosophie
Gérard Bensussan (Strasbourg)
Y a-t-il une « philosophie » de Levinas ? La question, pour impertinente qu’elle pourra paraître, oblige à s’interroger sur les modes de l’exercice lévinassien de la philosophie et son rapport à la tradition.


JEUDI 16 FÉVRIER (STRASBOURG, auditorium du Mamcs)

9h          L’universalisme des valeurs chez Levinas, Enzo Neppi (Grenoble)
 
10h La question de la morale chez Emmanuel Levinas, Jean-Michel Salanskis (Paris)
 
11h La question du tiers, Stéphane Mosès (Paris)
 
14h Un exercice éthique du logos ?, Francis Guibal (Paris-Strasbourg)
 
15h Levinas et Ricoeur face à la religion, Roland Goetschel (Paris)
 
16h Retour, retournement et souffrance chez Levinas, Annabel Herzog (Haïfa)
 
17h L’éthique de la littérature, Felix Heidenreich (Heidelberg)
 
20h Emmanuel Levinas et le judaïsme
Francesca Albertini, René Gutman, Jacques Goetschel, Jean-Michel Salanskis
Comment Levinas articule-t-il les « principes que la Grèce ignorait » et qui proviennent de l’héritage biblico-talmudique avec la philosophie ? Quel rapport l’altérité absolue noue-t-elle à la tradition de pensée du judaïsme ?


VENDREDI 17 FÉVRIER (STRASBOURG, auditorium du Mamcs)

10h          Pour une éthique du désir : Levinas et Henry,Jad Hatem (Beyrouth)
 
11h Emmanuel Levinas et Jacques Derrida, Alain David (Paris)
 
14h La mort de l’autre et la démesure du sacrifice, Joseph Cohen (Karlsruhe)
 
15h Levinas et la pensée sacrificielle dans le judaïsme, David Brezis (Paris)
 
16h Comment ne pas faire violence ?, Jacob Rogozinski (Strasbourg)
 
17h Fragilité et maladresse. Vers une politique de la responsabilité, Michel Vanni
(Lausanne-Strasbourg)
 
20h Emmanuel Levinas et la politique
Gérard Bensussan, Antonia Birnbaum, Michel Vanni.
La pensée de la Justice et du Tiers peut-elle tenir lieu d’une pensée du politique ?

 
SAMEDI 18 FÉVRIER (STRASBOURG, auditorium du Mamcs)

9h          La sensibilité chez Levinas, Bettina Bergo (Montréal)
 
10h Positivité du soi et transcendance, Rodolphe Calin (Paris)
 
11h Une subjectivité de chair et de sang, Orietta Ombrosi (Bologne)
 
14h Le visage : quelques questions, François Sebbah (Paris)
 
15h Pluralisme et trans(desc)endance, Levinas, Lyotard, Lacan., Rudi Visker (Louvain)
 
16h Ce qui ne revient pas au même, Raphael Zagury-Orly (Tel-Aviv), Stéphane Habib (Paris)
 
17h30 Emmanuel Levinas et la psychanalyse
Alain Didier-Weill, Stéphane Habib, Jacob Rogozinski, Rudi Visker
Levinas a déterminé « l’autre-dans-le-même » comme « structure de la subjectivité ». Peut-on, à partir de Levinas, repenser la psychanalyse ?
 
19h Musique et infini
Lecture-récital
Lecture de textes d’Emmanuel Levinas par le comédien Alain Moussay, entrecoupée d’extraits d’oeuvres de Michaël Levinas, interprétés par des élèves du Conservatoire national de Région de Strasbourg